Quel diable d’homme ! Déjà vainqueur le premier jour d’une épreuve 140 du CSI 4* de Grimaud, avec la jument sBs de 9 ans Fais Toi Belle du Seigneur, le Belge Jérôme Guery s’impose dans “la grosse” à 1,50m ce vendredi 8 octobre en selle sur Quel Homme de Hus, avant d’écraser ses adversaires une troisième fois deux heures plus tard, à nouveau avec Fais Toi Belle du Seigneur. A Grimaud les épreuves s’enchaînent à un rythme effréné, profitant aux cavaliers internationaux, et de nombreux jeunes Français qui se frottent avec bonheur aux meilleurs mondiaux. Excellente école !

Dans la 1,50m Jérôme Guéry bat le Néerlandais Jur Vrieling, associé à El Rocco (VDL Zirocco Blue), et le Suédois Peder Fredricson/H&M Crusader Ice (Cabachon x Corland). Meilleur couple tricolore de l’épreuve, Kevin Staut et la jument de Francoise Sanguinetti, Visconti du Telman (Toulon x Dollar du Murier) terminent cinquièmes. Belle 7è place de Laurent Goffinet avec le performant Atome des Étisses (Mylord Carthago*HN x Quidam de Revel), l’étalon du haras de Lacke.

Le Belge a commenté la victoire de Quel Homme de Hus due selon lui à l’étendue de son action : ” Quand j’ai vu vu le tracé du barrage, je me suis dit que c’était un parcours qui lui correspondait assez bien. Quel Homme n’est pas le cheval le plus rapide. En revanche, il a une action immense et en comparaison avec les autres chevaux du barrage, j’ai réussi à sortir une foulée de moins sur toutes les lignes. C’est comme cela que j’ai gagné du temps. Lorsque le barrage lui correspond, je sais que je peux utiliser sa grande galopade et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Je suis par exemple le seul à avoir fait six foulées entre l’obstacle 1 et l’obstacle 2, le seul en dix foulées pour aller dans le double : je sais vraiment que je peux gagner du temps en tirant profit de sa grande action. Dans le Grand Prix, si nous avons le même profil de barrage, cette épreuve aura peut-être été une bonne préparation.” 

Quant àFais Toi Belle du Seigneur, la fille de Baltik Sitte par Heartbreaker, 9 ans, sa double victoire dit tout de ses qualités, dont une des premières est la rapidité, comme elle l’a prouvé dans la vitesse. Elle devance Alexis Deroubaix et Bornthis Way Chapelle (Kashmir Van Schuttershof x Capitol II), 2è et Paul Delforge 3è, en selle sur Uschka du Tassier, une fille d’Air Jordan.

Emanuele Gaudiano performe également : vainqueur jeudi dans l’épreuve 1,45m avec Carlotta 232, devant Simon Delestre et le rapide Chesall Zimequest (Casall x Concerto II), il récidive dans la vitesse 1,40m ce vendredi, cette fois avec son hongre de 8 ans, Calgary 87 (Centadel x Chacco-Blue).

Le couple devance un trio bleu, blanc, rouge : Thierry Rozier, qui a annoncé sa retraite sportive, en selle sur Wouest de Cantraie Z (Winningmood Vd Arenberg), Nicolas Delmotte et le 8 ans Citadin du Chatellier (l’Arc de Triomphe*Bois Margot x Diamant de Semilly), qui lui appartient ainsi qu’à Marie Claudine Morlion, Francis Decourriere et Laurent Guillet. Laurent Guillet lui-même le talonne avec Sultan du Château, le hongré né chez Jean Grandjean.

Gaudiano loue la rapidité de son jeune Calgary : “Calgary 87 est un jeune cheval, il n’a que huit ans. Mais je le connais bien puisque je le monte depuis qu’il a quatre ans. C’est un très grand cheval qui malgré tout est suffisamment rapide. Il a déjà remporté bon nombre d’épreuves. Hier, il était deuxième d’une épreuve ici et aujourd’hui, il s’impose sur 140 devant un nombre important de concurrents. Il y avait presque 90 partants, qui a été transformée d’une épreuve avec barrage en une épreuve de vitesse. Elle était très agréable à monter.” 

Carine Robert